#Disparition : Bayisengamukuri, un réfugié burundais porté disparu sans trace en Tanzanie.

Eliezer Bayisengamukuri du camp de Nyarugusu en Tanzanie a été arrêté et puis  disparu il y a tout un mois. Sa femme et ses proches ne savent pas s’il est encore vivant ou mort.

Une de nos sources de ce camp raconte que Monsieur Eliezer était avec deux autres réfugiés Vianney et Emmanuel quand il a été arrêté par un groupe de policiers qui voulaient leur jeter dans la rivière de Malagalazi mais que ces deux autres sont revenus seuls en ignorant la situation de leur confrère Eliezer.

BAYISENGAMUKURI Eliezer ,un refugié burundais de Nyarugusu

Son épouse indique que jusqu’ à maintenant, elle ne sait pas  à quel saint se vouer car même l’ONG WILLAC n’a rien fait pour l’aider et elle est torturée de tout côté par des gens qui restent toujours inconnus. Elle dit que sa maison a été démolie la nuit du 10 Avril et selon elle, ces malfaiteurs seraient  les mêmes que ceux qui ont enlevé son mari et ils ne cherchent qu’à lui faire du mal.

« Je me sens menacée tête, personne ne me comprends ici, j’ai trop de problèmes et je trouve que la dernière option serait de me suicider et quitter ce monde avant de souffrir encore plus.» raconte la femme du disparu avec un ton désespéré.

La Famille de BAYISENGAMUKURI Eliezer

Elle demande au HCR de prendre son cas en main, de  l’aider à connaitre la situation de son mari et surtout que sa sécurité soit renforcée.

Ce n’est pas la première fois qu’on entend parler des disparitions  sans trace en Tanzanie et ce phénomène est devenu monnaie courante dans les camps surtout en Tanzanie.

Suite à ces arrestations et disparitions répétitives, il règne une peur panique  très alarmante pour la communauté des réfugiés burundais qui perdent les leurs jour et nuit dans les différents camps de la Tanzanie.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *