Insécurité toujours grandissante dans le camp de Mutenderi.

Ce matin vers 9 heures une femme a été blessée par lance quand certaines femmes et enfants  étaient a la recherche du bois de chauffage dans une forêt des Baha. Ils ont fui vers le camp. Ils ont alors alerté les agents de sécurité du camp. Ceux-ci ont par la suite approché la police pour aller chercher ceux qui ont blessé cette femme comme le précise nos sources sur place.

Arrivés dans le camp sous escorte de la police, les refugiés ont voulu se faire justice mais la police n’a pas accepté en voulant les amener au poste de police pour qu’ils aillent se justifier mais les refugiés ont commencé à lancer des pierres voulant toujours se faire justice. Nos sources ajoutent que la police a usé de tous les moyens pour protéger ces Baha mais la situation a perduré.

Notre source termine en affirmant que la police lance des gaz lacrymogènes et les refugiés eux aussi ont barricadé par des tronçons d’arbres pour que ces malfaiteurs ne sortent pas. Signalons que dans ces jours-ci, la situation sécuritaire dans les camps des refugiés tanzaniens n’est pas au bon fixe.

(Visited 36 times, 1 visits today)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *