Camp de Lusenda: Retard de l’intronisation du nouveau Comité directeur

Le nouveau Comité directeur élu mais qui n’a pas encore été mis en place cause polémique au sein du camp de Lusenda en République Démocratique du Congo.

Les réfugiés burundais vivant dans le camp de Lusenda s’indignent du retard prolongé de la mise en place du nouveau comité directeur.

ʺLa mise en place officielle du nouveau comité était prévue le 25 Juillet 2018 mais il n’a pas encore eu lieu jusqu’à maintenant. ʺCe retard nous cause des ennuis quand on a besoin de soumettre nos doléances,» déplore un quadragénaire de ce camp.

Les réfugiés se lamentent qu’il y a trois semaines qu’ils ont voté le nouveau comité des réfugiés mais la Commission Nationale pour les Réfugiés (CNR) traîne les pieds pour sa mise en place. Ils disent que le bureau du représentant des réfugies est fermé et ne savent plus où se diriger.

Et d’ajouter que ce retard du nouveau comité et la fermeture du bureau leur causent problème quand il est question de soumettre des rapports ou trancher les palabres entre deux individus.

ʺQuand deux individus se rentrent dedans on ne peut pas aller directement à la police du camp, on doit d’abord passer par le bureau du représentant des réfugiés. Où est ce qu’on va soumettre nos différends alors que le bureau du représentant reste fermé?» s’interrogent-ils.

Les réfugiés de ce camp demandent que cette mise place de ce comité soit faite le plus tôt possible pour qu’ils puissent avoir où exposer leurs problèmes ou leurs souhaits.

La CNR de son côté annonce qu’elle ne peut pas procéder à la mise en place du nouveau comité tant que le Représentant du Comité sortant n’est pas présent. Mais elle promet que ce problème sera réglé dans les meilleurs délais.

La Rédaction

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *