#CampKakuma: Difficile de posséder un téléphone portable pour les réfugiés du Kenya.

Les réfugiés burundais de ce pays de lʼEac ne peuvent pas avoir des téléphones portables suite au manque de documents.

Les burundais qui se sont réfugiés au Kenya ne peuvent pas avoir des téléphones portables car ils manquent la carte dʼidentité communément appelé ID, comme le disent nos sources sur place. Selon ces burundais avoir le document ci-haut cité demandent dʼavoir vécu au Kenya au mois 15 ans.

Ils déplorent alors cet état des lieux puisquʼils ne peuvent pas communiquer à travers les téléphones portables. Avoir la carte Sim exige quʼune personne doit avoir la carte dʼidentité délivrée par les autorités hiérarchiques kenyane indiquent ces réfugiés. Ils regrettent alors quʼils viennent de passer peu de temps dans ce pays et ne peuvent pas être à lʼaise sans téléphones portables.

Ils demandent alors que le Hcr et lʼEtat dʼaccueil de sʼasseoir ensemble pour trouver une solution à ce problème. Actuellement, le Kenya compte plus de 13.000 réfugiés burundais éparpillés dans différents camps de ce pays.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *