Camps de Rusenda, les réfugiés burundais organisent la saison culturale.

Les réfugiés burundais étant en exile doivent travailler. Une des activités l’agriculture.

La saison culturale et les problèmes liés à l’agriculture étaient entre autre des points à l’ordre du jour qui ont rassemblé les ong comme Adra et l’organisation Interniews ce 26 juillet 2018, relate notre correspondant sur place. Il avance que ces organisations devaient en principe trancher sur le conflit existant entre les réfugiés burundais et les habitants de la localité du camp.

Selon notre correspondant, les résidants disent que les réfugiés utilisent les fertilisants qui entrainent la dégradation du sol dans les cultures maraichères. Et aux résidants d’ajouter que les canaux d’irrigation tracées par les réfugiés font également défaut car orientés en désordre, renchérit-il.

Quant aux réfugiés, ils avancent que les arrosoirs leur manquent pour faire une irrigation complète comme poursuit l’orateur. Ils demandent que les Ong comme Adra leur viennent en aide pour un approvisionnement en autopompe relate toujours notre confrère.

Enfin pour la bonne marche des choses l’Ong SVH a donc sensibilisé sur la nécessité de cohabiter ensemble en pratiquant l’agriculture sans qu’aucune partie ne soit lésée, conclut-il.

La Rédaction

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *