Kampala:Les réfugiés burundais vivant en Ouganda essaient de chercher leur gagne pain

Malgré le manque de capital et les obstacles que rencontrent les réfugiés burundais dans leur travail; ils trouvent une voie de sortie.

Les burundais exilés en Ouganda participent à la vie économique du pays mais aussi à leur propre vie. La plupart des réfugiés burundais vivant à Kampala font de petits commerces. Ils disent que la vie n’est pas facile mais essayent de faire le possible en vue de gagner leur pain quotidien. Ils contractent des dettes remboursables pour faire le commerce.

Les jeunes réfugiés burundais essayent à tout prix d’exercer les travaux manuels comme la cordonnerie et la coiffure. Ils exercent le petit commerce comme la vente des œufs, des souliers, des sacoches pour dames, des habits etc. D’autres se lancent dans le travail de gardiennage dans des compagnies de sécurité œuvrant à Kampala pour la protection des biens et des concessions.

D’autres font la loterie communément appelée ʺCasinoʺ. Ce dernier est issu d’une compagnie chinoise qui utilise une main d’œuvre importante des réfugiés burundais. ʺLes chinois nous traitent mal ici du fait que nous sommes des réfugiés. Ils nous renvoient et embauchent d’autres illégalement. Ce ne serait pas ainsi si nous serions dans notre pays natal,» se lamentent-ils.

Ces réfugiés souhaitent avoir des capitaux pour pouvoir faire leurs propres activités génératrices de revenu au lieu de travailler pour les autres qui méprisent souvent leur service. Ils demandent à quiconque de porter loin leur doléances afin de pouvoir mener une vie convenable et respectueuse.

La Rédaction

3 Comments on “Kampala:Les réfugiés burundais vivant en Ouganda essaient de chercher leur gagne pain”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *