Kigali: Les enfants en exile s’occupent utilement pendant les vacances

Les enfants burundais en exile apprennent de petites activités pendant les vacances. Les parents jouent un rôle prépondérant dans la coordination de ces activités.

Je me lève le matin, je fais mon lit, je me lave les mains, je prends mon petit déjeuner puis je vais jouer avec d’autres enfants,» indique Samuella I., écolière exilée au Rwanda.

Et d’ajouter qu’à midi elle doit rentrer à la maison, prendre son bain, manger, desservir la table et siester.

Marvella Irangabiye est une écolière âgée de dix ans indique que pendant les vacances elle va à l’école pour apprendre l’ordinateur. ‘Je vais aussi à l’église avec mes petites sœurs pour prier et nous participons à des mouvements d’actions catholiques.» déclare-t-elle.

Bebeto de son côté dit qu’il se lève le matin prends son petit déjeuner, fait la vaisselle et s’occupe de son petit frère en prenant soin de lui. Il apprécie que sa maman lui apprenne des activités ménagères au lieu de jouer seulement.

Samuella indique que pendant les vacances sa maman lui donne des cours de rattrapage pour les matières dans lesquelles elle a échoué.

Les parents prennent le devant

Lyse I., une mère burundaise exilée au Rwanda, indique que pendant les vacances elle apprenne à ses enfants des tâches variées. ‘Je dois éduquer mes enfants à être responsable pas seulement pendant les vacances mais aussi dans la vie de tous les jours, martèle Lyse.

Benina Ndayishimiye indique qu’au lieu de laisser son enfant croiser les bras et penser que les domestiques feront tout à sa place, elle l’éduque à faire des travaux manuels dès son jeune âge.

La Rédaction

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *