Kigali: Marguerite Barankitse explique pourquoi elle a créé La Maison Shalom au Rwanda.

La similarité des événements cruels est un facteur qui a poussé cette burundaise à secourir les vulnérables.

La Maison Shalom au Rwanda devenue pour le moment Maison Shalom Internationale est une vocation née dans le cœur de Marguerite Barankitse comme elle le dit après avoir vu les souffrances de 2015. Selon elle, ce qu’elle a vu de ses yeux, le 24 octobre 1993 au Burundi avec l’assassinat de 72 parents l’a inspiré sans avoir aucun moyen à agir pour sauver ce qu’il y avait à sauver en ce moment de la crise au Burundi. D’où la création de Maison Shalom au Burundi.

Elle explique alors qu’après sa fuite le 17 juin 2015 en provenance du Burundi, une nouvelle vocation est née en elle au nom de la solidarité humaine pour consoler les réfugiés. Quand j’étais au palais de Luxembourg, j’ai expliqué aux autorités que ma place n’était pas là, mais au milieu de mes compatriotes, a clamé cette dame de bonne volonté. Elle évoque que 10 jours après, elle est allée voir les burundais de Mahama qui étaient dans une misère sans nom. Le but c’était pour les assister dans les premiers mois de refuge.

Elle fait savoir que quand elle a vu la situation dans laquelle étaient ces Burundais, elle devait agir plus vite en leur faveur. C’est cette cause qui l’a poussé à créer la Maison Shalom au Rwanda comme elle le précise. Et comme elle paraphrase Nelson Mandela, si vous voulez créer un monde meilleur, il faut se focaliser sur l’éducation, c’est la seule arme capable de rendre le monde meilleur.

C’est alors ce qui a poussé la présidente de Maison Shalom à aider les Burundais refugiés à fréquenter l’école comme elle l’explique. Elle conclut alors que La Maison Shalom Rwanda aide les réfugiés à commencer l’école du début jusqu’à la formation universitaire.

La Rédaction

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *