#La musique, facteur clé d’intégration pour les réfugiés.

La musique adoucit les mœurs. Dans les pays d’accueil, il s’avère difficile de s’intégrer vu que les réfugiées quittent leur pays pour une destination dont ils ignorent souvent la langue, les modes sociaux, les règles et la culture

Dans leur détresse, les réfugiés ont une vie difficile. Ils ont besoin d’une stabilité de l’âme, une paix du cœur et l’influence que la musique peut avoir sur les pensées implique un rôle très important dans leur vie quotidienne. Ainsi, ils peuvent vivre en harmonie avec l’entourage dans l’espoir d’un avenir meilleur.

Les réfugiés basés surtout dans les camps  vivent des moments d’isolation, de manque et les musiciens peuvent véhiculer des messages qui pourront  par exemple encourager les auditeurs d’ aller de l’avant, à  surmonter les problèmes, les messages d’amour et de cohabitation pacifiques avec tous et cela a un impact cuisant sur celui qui fait la musique ainsi que ceux qui l’écoutent, raconte un des musiciens du Camp de Mahama au Rwanda qui a choisi d’utiliser le style reggae dans ses chansons.

Même s’il s’avère difficile de produire une chanson en exile comme le raconte quelques-uns parmi ceux qui ont choisi de garder ce talent, faute de moyens financiers et de manque des managers, il y a une lueur d’espoir pour les réfugiés burundais des pays des grands lacs car l’organisation Music for Refugees qui a son siège en Australie a déjà planifié des activités pour soutenir les musiciens burundais du Rwanda,Kenya,Uganda et Tanzanie.

Philip Feinstein, qui a fondé cette organisation promet qu’à travers elle, il  pourra aider à diffuser les chansons sur une radio de l’Australie mais aussi procurer quelques instruments de musiques comme il l’a déjà fait au Rwanda et en Uganda. Il appelle bien d’autres personnes à soutenir cette carrière car il trouve que la musique n’est pas difficile à financer  vu l’impact qu’elle procure dans les cœurs des réfugiés et des communautés des pays d’accueil.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *