Les réfugiés burundais à Kigali se lancent dans le travail

Les réfugiés essaient de lutter contre le chômage qui pèse sur eux, en postulant aux divers services payant.

Dans la ville de Kigali, la vie des réfugiés n’est pas facile du fait que, y trouver du travail demande du courage excessif, sans tenir compte du genre de boulot. C’est le cas d’Emmanuel Niyogushima un jeune homme travaillant dans un bistrot à Kigali. Ce jeune homme en provenance du camp de Mahama était chômeur pendant deux ans. Seul le HCR s’occupait de lui, mais de façon préliminaire. Après avoir constaté que le HCR ne comblait pas ses besoins et ceux de sa famille, il a décidé de venir chercher du travail à Kigali par intermédiaire de ses amis.  « J’ai cherché partout où je pouvais trouver de quoi faire et je l’ai trouvé dans un bistrot à Kimironko, où je suis serveur» dit-il. 

Il dit qu’il s’est habitué au travail car il n’avait jamais exercé ce genre d’activité auparavant. « Les difficultés au travail ne manquent pas mais j’essaie de les surmonter parce que j’ai un but à atteindre,» dit-il. Ce travail lui procure beaucoup d’avantages car il est maintenant capable de payer le loyer et faire vivre sa famille.

Niyogushima indique également que le travail qu’il fait lui permet de payer les frais scolaires et les soins de santé pour ses enfants.

Le jeune Emmanuel lance un appel vibrant aux réfugiés chômeurs de chercher partout du travail pour gagner leur vie. ‘Pour ceux qui méprisent certains emplois, je leur interpelle d’abandonner ce genre de pensée car le travail ennoblit l’homme,’précise-t-il.

La Rédaction.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *