Ouganda: Une jeune femme burundaise réfugiée du camp de Nakivale atteinte du cancer .

Jeanine Ndayishimiye, jeune femme réfugiée burundaise de 29ans du camp de Nakivale en Ouganda depuis Août 2017, est atteinte du cancer des parties génitales.

Dés son arrivée en République ougandaise,elle est allée se faire soigner a l’hopital de Mbarara et le docteur l’a diagnostiquée d’une tumeur dans ses parties génitales et lui a prescrit une opération pouvant lui permettre une évacuation artificielle des urines .Une opération qui n’a pas du tout réussie. Jeanine vie actuellement avec une plaie, non guerrie , qui semble infectée et qui continue de saigner. Jeanine est pour le moment stigmatisée par le personnel soignant comme quoi elle souffrait de la fameuse maladie d’ebola.


Désespérée devant sa maisonnette, cette maman de 4 enfants demande de l’aide à toute main charitable, pour ses soins médicaux, afin de ne pas laisser orphelins et sans protection ses 4 enfants. Elle demande avec insinstance au personnel soignant d’en finir avec la stigmatisation à son égard, et de s’occuper d’elle car même les pansements pour couvrir sa plaie ne lui sont pas octroyés, et fait recours elle meme aux sachets .

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *