RD Congo :Une cohabitation pacifique nécessaire entre réfugiés burundais de Mulongwe et les autochtones.

Internews a facilité une rencontre entre les réfugiés Burundais de cette localité pour améliorer les relations de voisinage.

Une séance de dialogue a été organisé ce 2 Novembre 2018 au camp de Mulongwe sous le thème

“la crise de confiance entre les réfugies burundais vivant au camp de Mulongwe et la communauté d’accueil dans leur vie quotidienne et dans certaines circonstances incidentales”

La mort de Gretta Shugweryimana a provoqué un climat de mésentente entre les réfugiés de Mulongwe et les congolais. Cʼest pour cette raison que lʼONG Internews a choisi de diminuer la tension entre ces deux catégories, relatent nos sources sur place.
Au cours dʼune réunion tenue par cette organisation, les deux communautés se sont engagés à vivre pacifiquement tout en reconnaissant les erreurs commises selon toujours nos informations.

Elles continuent en informant quʼun pasteur congolais a été appréhendé par des Burundais de la place et aurait subi des coups violents. Et par après le représentant des réfugiés burundais a arrêté une mesure de ne pas dépasser 20 mètres à partir du camp de Mulongwe comme nos informations le poursuivent.
On remarquera que dans pas mal de site et camps où les réfugiés burundais sont installés dans la sous région, il y a une entente pas fiable entre les autochtones et les Burundais. Ici on signalera les camps de Tanzanie où il y a une situation vitale pas facile des réfugiés burundais.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *