Rwanda : Le comité des réfugiés burundais insiste de sortir avec les papiers d’identité.

Les réfugiés des villes du Rwanda doivent se munir de leurs papiers dʼidentité pour leur sécurité et celle des autres citoyens.

Dans la ville du Rwanda, le contrôle de routine de la police exige des documents identifiant les personnes en circulation. Certains réfugiés burundais sont aussi concernés par cette mesure.

Un des réfugiés qui a requis lʼanonymat dit quʼau environ de 22 heures, il a rencontré des policiers qui faisaient leur patrouille pour demander de tels papiers et il a répondu qu’il venait de lʼéglise. Mais il a dû montrer son papier nommé preuve dʼenregistrement au cas contraire, il devait monter dans un des véhicules quʼil a vu garer.

Un autre aussi témoigne qu’ils étaient à quatre burundais venant de Gikondo. Ils disent qu’ils venaient à la rencontre de leurs amis vers 23 heures. Ils ont été arrêtés par la police dans le même but. Selon eux un dʼentre eux a dû se justifier puisqu’il nʼavait pas de pièce dʼidentité et ils ont pu continuer la route.

Patrice Ntadohoka président des réfugiés des villes du Rwanda demande que les réfugiés doivent se munir de ces papiers lorsqu’ils sortent de la maison pour leur sécurité personnelle. Cela leur empêchera de rencontrer des problèmes au cours de la route car les villes et même tout le pays est sécurisé mais des contrôles de routine du genre sont faits. Selon lui, cela empêchera aussi qu’il ira toujours dans des cachots pour justifier des réfugiés qui sortent de leurs enclos sans de telles pièces dʼidentité.

Ces pièces étaient en cours de distribution pour la nième fois ce 27 et 28 décembre 2018. Ils sont octroyés conjointement par MINEMA, les services des migrations et le HCR. Ils seront aussi servis le 31 décembre 2018 et le 3 janvier  2019 et la représentation des réfugiés appellent ceux qui ne les ont pas de répondre présents à ce rendez-vous.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *