Rwanda: Un réfugié burundais qui essaie de survivre en exil

Yannick MPUNDU, réfugié burundais vivant au Rwanda   a créé un métier de  fabrication des colliers  traditionnels  portés par des  femmes et des  filles

Ces bijoux  lui procurent de l’argent  pour  le développement   de sa famille. Yannick MPUNDU, même s’il est réfugié, a   jugé bon de ne pas  croiser les bras et a créé le  métier de fabrication  des colliers traditionnels

Parmi ces colliers, il y a ceux  que l’on peut porter  aux cous,  aux oreilles, sur les bras et aux pieds. Leur coût d’achat  varie suivant leurs tailles. Yannick dit que l’argent  provenant de ce métier l’aide  a l’organisation   et  au développement de sa famille.

L’entourage de Yannick admire son courage, car malgré  la situation  dans laquelle les réfugiés vivent, il a su prendre son destin en main  en commençant  avec  une somme de  vingt mille francs rwandais. Ses voisins ne sont pas gênés et ne trouvent  aucun problème du fait  qu’il  fait son travail à son domicile.

Cet artiste  fait appel à tous les réfugiés, surtout les  jeunes réfugiés  sans emploi. Il leur demande de  se  créer eux même de l’emploi  en s’imaginant ce qu’ils peuvent  faire pour s’occuper utilement. Ils pourront compter beaucoup plus sur leur volonté et initiative.

Grâce  à son métier,  il parvient à subvenir aux besoins familiaux. Sa famille étant  composée de deux enfants  et de leur maman.  A  part  cette bijouterie traditionnelle,  il  fait aussi son métier de journaliste   car il est bloggeur  et combine ses deux métiers.

Pour  ceux qui veulent  faire des achats  son numero de téléphone  est +250780713977

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *