Rwanda:Une nécessité de réguler les naissances au camp de Mahama.

La planification familiale est un programme de séparation des naissances  une femme  doit l’utiliser pour la protection de sa sante  .Aussi les réfugiés  burundais  du camp de Mahama car ils  sont     concernés par  ce programme du fait  qu’on remarque  un accroissement démographique cuisant  suite aux manques de connaissances et d’informations.

Les méthodes contraceptives hormonales comprennent les pilules contraceptives orales, les contraceptifs injectables et les implants. Toutes ces méthodes  préviennent les grossesses essentiellement en empêchant les ovaires de libérer les ovules. Les produits utilisés contiennent une ou deux hormones sexuelles semblables aux hormones produites naturellement par l’organisme féminin.

Les pilules contraceptives orales doivent se prendre à raison d’une par jour. Elles sont d’une efficacité maximale lorsque la femme les prend correctement.

Les contraceptifs injectables sont administrés à la femme par injection dans le bras ou au niveau des fesses, une fois tous les mois ou tous les 2 ou 3 mois selon le type de contraceptif. Ils ont une efficacité maximale quand la femme se rappelle d’aller se faire  une injection suivante  la date voulue.

Les implants contraceptifs sont placés sous la peau du bras de la femme et assurent une protection très efficace et continuelle contre la grossesse pendant une période de 3 à 5 ans, selon le type d’implant. A la fin de cette période, on peut retirer l’implant et le remplacer.

Les pilules contraceptives d’urgence  prises dans les 5 jours qui suivent les rapports sexuels non protégés, peuvent prévenir la grossesse. Plus la femme les prend le plus tôt après les rapports sexuels, plus elles sont efficaces. Les PCU ne sont pas à utiliser en tant que moyen de contraception ordinaire, au lieu d’une autre méthode.

Les dispositifs intra-utérins (DIU) sont de petits dispositifs en plastique souple qui se posent dans l’utérus. Le type le plus courant de DIU contient du cuivre et empêche les spermatozoïdes d’atteindre l’ovule. Selon leur type, les DIU peuvent assurer une protection pendant 5 à 12 ans.

Le planning familial doit se faire avec consentement  entre le mari et la femme car   chaque   membre de la famille doit contribuer a son bien être. En 2016 le camp des réfugiés de Mahama  a enregistré 50  naissances par semaine et  la majorité des mères n’étaient que des adolescentes.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *