Tanzanie: L’insécurité s’aggrave au camp de Nduta.

Cette question est devenue scandaleuse dans ce camp et les réfugiés burundais éprouvent toujours de la peur.

C’est ce 9 février 2019 que des réfugiés burundais de Nduta ont été arrêtés quand ils allaient chercher du bois de chauffage aux alentours du camp. Selon nos sources sur place, ces gens surnommés Banamugambo ont fouillé ces réfugiés puis les ont battus en leur demandant de l’argent.

Les filles étaient fouillées par les filles et les hommes par des hommes et celui qui n’avait pas d’argent sur lui devait être sérieusement battu.

Selon un témoin et chef du village, au retour de ces réfugiés, il affirme que ces gens ont été battus et qu’il a essayé de contacter par téléphone les chefs mais ils n’ont pas réagi. Les mêmes informations selon le chef du village dit que des hommes en uniforme circulent avec des armes et déstabilisent les réfugiés.

Ce représentant demande avec insistance comme ils ne cessent de le faire que les autorités tanzaniennes et le HCR aident avec force à ramener ces hommes à l’ordre.

En plus de cela, il insiste pour que le HCR dote ces réfugiés des braisières afin qu’ils ne retournent pas dans la brousse. Il avance cette suggestion pour éviter de rencontrer ces hommes de l’extérieur du camp qui les malmènent.

Les réfugiés du camp de Nduta avancent toujours cette question au plus haut sommet mais cette problématique reste très préoccupante  jusqu’aujourd’hui.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *