Tribune: La Coupe du monde, un festin africain

La Coupe du monde du point de vue de l’Afrique, c’est l’histoire d’un banquet dans un grand restaurant…

Des convives africains se rendent compte que, le repas à peine entamé, il n’y a plus de mets de chez eux : « Mais… Vieux père, c’est comment ? Attiéké là, c’est déjà fini ? Y’a pas eru ? Et saka saka ? » Le serveur guindé : « Monsieur, les mets africains ont été servis en amuse-bouche. » Mais les odeurs du banquet laissent présager un festin. Les convives ne veulent pas s’arrêter là. Il faut continuer à participer d’une façon ou d’une autre. Inspection du menu : « Servez-moi quelque chose de métissé, un truc assez coloré, nous en Afrique là, on mange coloré. » « Monsieur, nous avons l’équipe de France, avec comme ingrédients du black, du blanc et un zeste de beur. »

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *