Angeline Ndayishimiye a rappelé qu’elle est la personnalité dominante restante au Burundi.

Lors des festivités marquant les 62 ans d’indépendance du Burundi, l’épouse du chef de l’État est apparue arborant la prestigieuse médaille nationale, le "Grand Cordon".

Dans le passé, cette médaille n’a été portée que par deux hommes : le Lieutenant-Général Adolphe Nshimirimana et le Général Alain Guillaume Bunyoni, tous deux considérés comme des figures emblématiques du régime du Président Nkurunziza.

Par son accoutrement, Angeline Ndayishimiye a rappelé qu’elle n’a aucun égal dans le gouvernement du Président Ndayishimiye. Les précédents détenteurs de cette médaille, l’un étant décédé et l’autre condamné à passer le restant de ses jours en prison. Certains considèrent Angeline Ndayishimiye comme la véritable Présidente du Burundi à ce jour.

Tout ce qu’elle ordonne se réalise. Cette situation a également contribué à la dégradation des relations entre le chef de l’État et le Premier ministre Gervais Ndirakobuca. Angeline Ndayishimiye est la seule à pouvoir modifier les décisions prises par le Président Ndayishimiye en collaboration avec le Premier ministre et le directeur de cabinet à la présidence.

Se #FOCODE