Burundi Sécurité : La RDC chemin des armes pour le gouvernement burundais

Dans une formation organisée par la commission nationale de lutte contre la prolifération des armes légères et de petits calibres, commissaire de police principal Générose Ngendanganye, présidente de cette commission a fait savoir que cette formation de cinq jour (du 15 au 19 novembre 2021) a l’intention de renforcer les capacités des cadres militaires et policiers pour lutter contre les armes au Burundi. Ngendanganya a précisé que les armes qui s’observent dans le pays sont en provenance de la république démocratique du Congo.

Générose Ngendanganya,souligne que cette formation des cadres des forces d’ordre est dans le cadre de faire de l’évaluation des armes légères qui s’observent dans certains endroits du pays et de voir ce qu’il faut faire pour lutter contre ces dernières .
« La prolification des armes légères dans la population, a un impact négatif car dit-elle, elle perturbe la paix et la sécurité dans le pays » précise, Mme Ngendanganya.

Gervais Ndirakobuca, ministre de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique a fait savoir que cette réunion arrive au moment où il s’observe toujours des armes à feu dans la population burundaise. Il a ajouté : « ces armes à feu figurent dans les éléments perturbateurs de la sécurité dans le pays. »

Ndiarakobuca signale le résultat de cette réunion va aider ces cadres à avoir des connaissances approfondies dans ce domaine et a mis en garde toutes les personnes qui détiennent illégalement ces armes.

Le ministre Gervais Ndirakobuca a appelé aux autres de continuer dans le même sens pour lutter contre ces armes
Signalons que dans cette réunion était attendu les cadres des pays comme le Rwanda, le Kenya, l’Ouganda, la Tanzanie et le Soudan du Sud mais ils étaient absents.